se connecter   + Créer un Quizz
Les villes dans la littérature
 

Les villes dans la littérature  

créé par lamadim le 21 Nov. 2016
Niveau très difficile (35% de réussite)    12 questions - 61 joueurs
 
1
"L'importance qu'avait cette ville au temps des guerres religieuses est attestée par ses remparts, par ses portes et par les restes d'une forteresse assise sur le piton du rocher.

Sa situation en faisait jadis un point stratégique également précieux aux catholiques et aux calvinistes ; mais sa force d'autrefois constitue sa faiblesse aujourd'hui..." De quelle ville parle Balzac ?
   
   
   
   
2
"Les loyers augmentant tous les jours… Monsieur Vabre doit se faire dans les vingt-deux mille francs avec son immeuble. Et ça montera encore, car il est question d'ouvrir une large voie, de la place de la Bourse au nouvel Opéra…" Dans quel roman d'Emile Zola trouve-t-on cette description de Paris ?
   
   
   
   
3
Dans ses "lettres à Adèle", d'août 1837, Victor Hugo décrit une ville belge. "Figure-toi une énorme cafetière flanquée au-dessous du ventre de quatre théières moins grosses. Ce serait laid si ce n'était grand. La grandeur sauve." Quelle est cette ville ?
   
   
   
   
Quizz.biz est financé par la publicité, celle-ci permet de vous offrir du contenu gratuitement.
Merci de désactiver votre Adblock, ou de voir comment nous aider
en nous contactant à julien@quizz.biz
4
" La hauteur des murs, la profondeur des fossés, l'air terrible des canons, l'avaient occupé pendant plusieurs heures, lorsqu'il passa devant le grand café sûr le boulevard. Il resta immobile d'admiration ; il avait beau lire le mot café, écrit en gros caractères au-dessus des deux immenses portes, il ne pouvait en croire ses yeux". Quel écrivain décrit ainsi Besançon ?
   
   
   
   
5
"L'établissement des bains, l'hôtel, une chapelle et trois villas, dont celle du docteur Boissier : c'était tout ; encore l'établissement se dérobait-il aux regards, en contrebas dans une faille ravineuse ; celle-ci, brusquement, coupait le jardin de l'hôtel et glissait, ombreusement, furtivement, vers la rivière." André Gide décrit une station thermale. De quelle ville s'agit-il ?
   
   
   
   
6
" Lorsque je restais chez moi, j'avais pour spectacle la mer ; de la table où j'étais assis, je contemplais cette mer qui m'a vu naître, et qui baigne les côtes de la Grande-Bretagne, où j'ai subi un si long exil : mes regards parcouraient les vagues qui me portèrent en Amérique, me rejetèrent en Europe et me reportèrent aux rivages de l'Afrique et de l'Asie." Quel écrivain parle ainsi de Dieppe ?
   
   
   
   
7
"Au-dessus de cette ligne uniforme de remparts, que çà et là bombent des tours et que perce ailleurs l'ogive aiguë des portes, on voit les toits des maisons serrés l'un après l'autre, avec leurs tuiles et leurs ardoises..." De quelle ville parle ainsi Flaubert dans "Par les champs et par les grèves" ?
   
   
   
   
8
"Le collège. – Il donnait, comme tous les collèges, comme toutes les prisons, sur une rue obscure, mais qui n'était pas loin du Martouret, le Martouret, notre grande place, où étaient la mairie, le marché aux fruits, le marché aux fleurs, le rendez-vous de tous les polissons, la gaieté de la ville" Quelle ville décrit Jules Vallès ?
   
   
   
   
9
Puis la ville apparaissait sur la rive droite, un peu noyée dans la brume matinale, avec des éclats de soleil sur ses toits, et ses mille clochers légers, pointus ou trapus, (...) ses tours carrées ou rondes (...), ses beffrois, ses clochetons, tout le peuple gothique des sommets d'églises que dominait la flèche aiguë de la cathédrale". Quelle est la ville décrite par Maupassant ?
   
   
   
   
10
"En ce temps-là Marseille avait une banlieue pittoresque et romantique, et point, comme aujourd'hui une banlieue verdoyante et fleurie. Du haut de la montagne de Notre-Dame de la Garde, il était aussi facile de compter les maisons égrenées dans la plaine et sur les collines, qu'il l'était de nombrer les navires et les tartanes..." Quel écrivain parle ainsi de Marseille ?
   
   
   
   
11
" De ma fenêtre, je n'apercevais qu'un morceau sinistre de rue vide, bordée de ces grises maisons qui portent au visage toute la maussaderie de l'est français. La ville se couchait tôt, se levait tôt juste pour m'éveiller de ses claquements de volets, car le temps de gagner la croisée on ne voyait plus âme qui vive sur les chaussées..." De quelle petite ville parle ainsi Louis Aragon ?
   
   
   
   
12
"Et je t'ai croisée rue de Siam - Tu souriais -Cette pluie sage et heureuse Sur ton visage heureux - Sur cette ville heureuse - Cette pluie sur la mer - Sur l'arsenal" De quelle ville parle Prévert ?
"Et je t'ai croisée rue de Siam - Tu souriais -Cette pluie sage et heureuse Sur ton visage heureux - Sur cette ville heureuse - Cette pluie sur la mer - Sur l'arsenal" De quelle ville parle Prévert ?
   
   
   
   
Quizz.biz ne certifie pas l'exactitude des réponses, contactez Lamadim !

Que penses-tu de ce Quiz ?
Si vous souhaitez réagir à ce quizz, créez votre compte ou connectez-vous !

Tous les commentaires (2)
2    0    0    0   
Ma mémoire a été mise à rude épreuve !


21 novembre 2016
dur


21 novembre 2016