se connecter   + Créer un Quizz
La révolution américaine
 

La révolution américaine  

créé par Sportrip le 2 Mars 2018, validé par CATaclysmic
Niveau moyen (79% de réussite)    21 questions - 192 joueurs
La guerre d'indépendance des États-Unis avec la participation de la France. Identifiez la bataille historique illustrée parmi 3 possibilités...
 
1
C'est un évènement légendaire qui eut lieu dans le port de Boston en décembre 1773 : organisé par les ''Sons of Liberty'', certains déguisés en Amérindiens pour protester contre des taxes.
Ils jetèrent, par-dessus bord, l'entière cargaison de la Compagnie des Indes orientales pour affirmer le principe du ''no taxation without representation''...
C'est un évènement légendaire qui eut lieu dans le port de Boston en décembre 1773 : organisé par les ''Sons of Liberty'', certains déguisés en Amérindiens pour protester contre des taxes.
Ils jetèrent, par-dessus bord, l'entière cargaison de la Compagnie des Indes orientales pour affirmer le principe du ''no taxation without representation''...
   
   
   
2
En réponse, les autorités britanniques prirent la décision de tenir un blocus au niveau du port de Boston.
La bataille de Lexington et Concord opposa les Américains aux Britanniques et marqua le début de la guerre d'indépendance américaine (1775-1783)...
Les affrontements eurent lieu près de Boston le 19 avril et aboutirent au recul des Britanniques et à plusieurs centaines de morts au total...
   
   
   
3
S'ensuivit la bataille de Bunker Hill, encore près de Boston, le 17 juin 1775. 
L'armée britannique de Howe s'empara d'une batterie de canons américains et infligea des pertes aux effectifs de George Washington.

Les Anglais restèrent maîtres du terrain, mais 1 054 furent touchés (228 morts et 826 blessés), tandis que les pertes américaines étaient de 100 morts et 271 blessés...
S'ensuivit la bataille de Bunker Hill, encore près de Boston, le 17 juin 1775.
L'armée britannique de Howe s'empara d'une batterie de canons américains et infligea des pertes aux effectifs de George Washington.

Les Anglais restèrent maîtres du terrain, mais 1 054 furent touchés (228 morts et 826 blessés), tandis que les pertes américaines étaient de 100 morts et 271 blessés...
   
   
   
Quizz.biz est financé par la publicité, celle-ci permet de vous offrir du contenu gratuitement.
Merci de désactiver votre Adblock, ou de voir comment nous aider
en nous contactant à julien@quizz.biz
4
Et le Canada dans tout cela ?

Les Franco-Canadiens, pacifiés par la conquête, s'étaient montrés indifférents aux colons américains.

Ces derniers n'acceptaient pas que Londres puisse accorder des droits à leurs ennemis de la Nouvelle-France, ces «papistes canadiens».

Après leur victoire à Montréal, la bataille de Québec aboutit à la première défaite majeure de la guerre pour les Américains...
   
   
   
5
La déclaration d'indépendance des colonies des États-Unis de l'Amérique du Nord, rédigée par Thomas Jefferson, fut adoptée le 4 juillet 1776.

Par ce texte, les treize colonies britanniques d'Amérique du Nord ont fait sécession de la Grande-Bretagne...
   
   
   
6
La campagne de New York et du New Jersey fut l'un des théâtres majeurs de la guerre d'indépendance des États-Unis. Elle eut lieu de juillet 1776 à mars 1777.
Les Britanniques débarquèrent à Long Island en août 76. Dans la bataille, Washington et son armée furent battus et forcés de retraite en retraite, perdant le New Jersey à l'armée britannique et aux loyalistes...
   
   
   
7
New York était un camp retranché de George Washington : lorsqu'il décida d'évacuer les troupes, il le fit en plein brouillard, avec une flottille de petites embarcations, il parvint à évacuer ses milliers de soldats.
New York redevint une possession britannique et le resta jusqu'en 1783...
   
   
   
8
La bataille de Saratoga redonna l'initiative aux Américains. L'armée du général anglais Burgoyne traversa l'Hudson et installa son camp près de Saratoga.
Le campement du général américain Gates se trouvait à 6 kilomètres de là, comptait le double d'hommes et recevait des renforts.
Après 2 batailles, Burgoyne voulut battre en retraite, mais il fut encerclé...
   
   
   
9
Reddition des armes du 17 octobre 1777. 
Le général britannique Burgoyne, en rouge, offrit son épée au général américain Horatio Gates, qui la refusa et invita plutôt son rival, tel un gentleman, à passer sous sa tente...
Reddition des armes du 17 octobre 1777.
Le général britannique Burgoyne, en rouge, offrit son épée au général américain Horatio Gates, qui la refusa et invita plutôt son rival, tel un gentleman, à passer sous sa tente...
   
   
   
10
George Washington était le chef de l'armée continentale pendant la guerre d'indépendance. Malgré son prestige et son expérience, il n'avait jamais dirigé plusieurs milliers d'hommes.
Il devait faire face aux fameuses « tuniques rouges » britanniques.

Il dut entraîner et réorganiser son armée hétéroclite, mais après la victoire de Saratoga, bénéficia beaucoup de l'aide française...
George Washington était le chef de l'armée continentale pendant la guerre d'indépendance. Malgré son prestige et son expérience, il n'avait jamais dirigé plusieurs milliers d'hommes.
Il devait faire face aux fameuses « tuniques rouges » britanniques.

Il dut entraîner et réorganiser son armée hétéroclite, mais après la victoire de Saratoga, bénéficia beaucoup de l'aide française...
   
   
   
11
William Howe commandait déjà l'infanterie sous le général Wolfe à la bataille de Québec de 1759. Il escalada la falaise pour prendre position sur les plaines d'Abraham !
Nommé général, il fut victoirieux à New York et en Pennsylvanie, mais n'était pas présent pour aider Burgoyne à Saratoga.
Cette erreur provoqua l'entrée de la France dans le conflit et éventuellement la perte des États-Unis...
   
   
   
12
Après les incidents de Boston et de Concord, les demandes pacifiques furent ignorées par le Parlement britannique et les rebelles furent qualifiés de traîtres par la Couronne.
George III est, avec raison, souvent critiqué pour s'être obstiné dans cette guerre.
Au début de 1778, la France signa un traité avec les États-Unis et le conflit devint international. La France fut rejointe par l'Espagne...
   
   
   
13
Parlons un peu des Pères de la Confédération américaine. Nous avons ici Jefferson, Adams et Franklin. Bien qu'ils aient œuvré en commun, Jefferson est en fait le principal auteur du texte.

Thomas Jefferson deviendra par la suite le troisième président de la République !
   
   
   
14
John Adams est aussi l'un des Pères de la révolution américaine, comme représentant du Congrès américain en Europe. Il obtint des fonds afin de financer les dépenses liées à la guerre d'indépendance américaine.
 Il aida à la rédaction de l'entente du traité de Paris avec le Royaume-Uni...
John Adams est aussi l'un des Pères de la révolution américaine, comme représentant du Congrès américain en Europe. Il obtint des fonds afin de financer les dépenses liées à la guerre d'indépendance américaine.
Il aida à la rédaction de l'entente du traité de Paris avec le Royaume-Uni...
   
   
   
15
Benjamin Franklin a été un inventeur, un écrivain et un homme politique, comme l'un des Pères fondateurs.

Il était apprécié des Français : il négocia le Traité d'alliance de la France avec les États-Unis et aussi le traité de Paris...
   
   
   
16
Même en tant que défaite, la bataille de Camden, en août 1780, priva les Britanniques de l'accès à toute la Caroline, ne leur laissant que Charleston à prendre en siège...
   
   
   
17
La bataille navale de la baie de Chesapeake était d'une importance majeure dans le conflit. La précision du tir de la flotte française endommagea six navires britanniques pour les forcer à prendre fuite.

Cette victoire française empêcha les navires britanniques de secourir les forces du général Cornwallis à Yorktown.

George Washington, Rochambeau et La Fayette sauront profiter de la situation...
   
   
   
18
La bataille de Yorktown opposa les Américains de George Washington, les volontaires de La Fayette et leurs alliés français commandés par le comte de Rochambeau, aux Britanniques commandés par Lord Cornwallis.
L'armée franco-américaine assiégea la ville. L'artillerie française montra son efficacité. Lord Cornwallis se rendit...
   
   
   
19
On voit les deux commandants alliés, Rochambeau avec, à sa gauche, Washington, s'apprêtant à lancer le dernier assaut contre Yorktown. On reconnaît La Fayette, tête nue, derrière Rochambeau, et Saint-Simon à droite de Washington. À cheval et de dos : le duc de Lauzun...
   
   
   
20
La capitulation de l'Armée royale britannique : on voit ici la reddition de Lord Cornwallis. Le général britannique se rendant aux forces françaises et américaines après le siège de Yorktown (28 septembre - 10 octobre 1781).
Il s'agit d'un moment qui portera les forces alliées vers la victoire finale...
La capitulation de l'Armée royale britannique : on voit ici la reddition de Lord Cornwallis. Le général britannique se rendant aux forces françaises et américaines après le siège de Yorktown (28 septembre - 10 octobre 1781).
Il s'agit d'un moment qui portera les forces alliées vers la victoire finale...
   
   
   
21
Le traité de Paris, signé du 3 septembre 1783, mit fin à la guerre d'indépendance entre les colonies américaines et la Grande-Bretagne.
Les principaux négociateurs américains furent John Adams, Benjamin Franklin et John Jay...
   
   
   
Quizz.biz ne certifie pas l'exactitude des réponses, contactez Sportrip !

Que penses-tu de ce Quiz ?
Si vous souhaitez réagir à ce quizz, créez votre compte ou connectez-vous !

Tous les commentaires (4)
4    0    0    0   



2 mars 2018
On peut pas dire que ce soit un quiz de fainéant, ça !


2 mars 2018



2 mars 2018



2 mars 2018