se connecter   + Créer un Quizz

Signification latine des prénoms !

[ Voir les 193 quizz Latin de la catégorie Langues étrangères ]

 » Les 50 derniers sujets Culture Générale » Langues étrangères 

Modérateurs :     ajc    synapse58   

Nouveau sujet
      
Signification latine des prénoms !   
5 Juil. 2010, 15h44
S0pHiiE34
Membre Confiance

 18 ans,
 Lycéenne en 2nde
43 quizz   6 sujets

Inscrit le 29 Aout 2009
202 msgs
   Bonjour à tous ! Connaissez-vous la signification de votre prénoms en latin (ou en autre langue ancienne, je ne veux exclure personne ) ? Le miens signifie sagesse (désolée, je ne sais plus de quel mot ça vient exactement... ).

 
Re: Signification latine des prénoms !   
5 Juil. 2010, 18h08
tokepoza
Membre Premium

 30 ans,
 étudiant
108 quizz   13 sujets

Inscrit le 20 Fév. 2010
2915 msgs
   "Sophia" signifie sagesse en grec ancien, pas en latin. En latin, on le dit prudentia ou sapientia, ça dépend de la signification exacte.

 
Re: Signification latine des prénoms !   
5 Juil. 2010, 18h28
S0pHiiE34
Membre Confiance

 18 ans,
 Lycéenne en 2nde
43 quizz   6 sujets

Inscrit le 29 Aout 2009
202 msgs
   ah oui, désolée j'espère que ma prof de latin n'est pas sur ce site

 
Re: Signification latine des prénoms !   
5 Juil. 2010, 18h32
tokepoza
Membre Premium

 30 ans,
 étudiant
108 quizz   13 sujets

Inscrit le 20 Fév. 2010
2915 msgs
   C'est moi, ta prof de latin !

Moi, mon prénom vient ni du latin, ni du grec. Guillaume, c'est un nom qui dérive apparement du prénom germanique Willhelm, Will ça doit venir de wollen : vouloir, et Helm ça veut dire casque, je viens de trouver ça sur internet : casque de volonté, génial, l'étymologie

 
Re: Signification latine des prénoms !   
5 Juil. 2010, 23h04
bousquette
   guillaume, dans le sud c'est guilhem!
moi mon prénom signifie 'aveugle 'mais pas au sens propre mais au sens figuré, c'est -à-dire, par la foi! amen

 
Re: Signification latine des prénoms !   
6 Juil. 2010, 9h50
bousquette
   il y a malheureusement très peu de prénoms français issus des vrais prénoms latins, une quinzaine au départ, les autres prénoms viennent de façon peu originale des défauts, des qualités morales ou physiques: ex: claudus/claude (celui qui boite), laetitia (celle qui est joyeuse). Beaucoup de nos prénoms viennent de l'anglo saxon, de l'hébreu ou du grec

 
Re: Signification latine des prénoms !   
6 Juil. 2010, 10h34
elodaidai
Membre Premium

 28 ans,
 
444 quizz   3 sujets

Inscrit le 4 Nov. 2008
448 msgs
   moi mon prénom vient du latin : propriété !

 
Re: Signification latine des prénoms !   
6 Juil. 2010, 10h43
lorispisanu
Membre Premium

  Viennois
 Avec mon billet de 10 centimes...
75 quizz   45 sujets

Inscrit le 9 Sept. 2007
3058 msgs
   Loris signifie couronné de laurier en latin je crois. Ma fête c'est le 10 août.

Qui suis je ? :

Quelle personnalité charmante et sympathique, toujours en ébullition, fine, astucieuse, intuitive, et d'une vivacité extrême ! Il a les nerfs à fleur de peau tant sa sensibilité est grande et sa capacité de réaction prompte. Créatif avant tout, Loris a l'âme d'un artiste et est particulièrement réceptif à l'ambiance dans laquelle il se trouve, étant quelque peu suggestible et impressionnable. C'est un passionné qui a besoin de motivations pour avancer. Ennemi de la monotonie, dynamique, courageux et entreprenant, il possède une grande puissance d'action, bien qu'irrégulière. L'impact du moment présent, chez cette nature somme toute fantaisie est fondamentale. Quoi qu'il en soit, il engendre rarement la mélancolie et se montre vif d'esprit, toujours prêt à faire un bon mot, à détendre l'atmosphère. Le sens de l'humour est certainement une de ses qualités majeures, même si, cyclothymique et impatient, il passe facilement par des extrêmes, la colère surgissant parfois au moment où l'on s'y attend le moins. Enfant, il est espiègle et il conviendrait d'éviter de le laisser trop aller à ses caprices ou à ses fantaisies. Son éducation doit être fondée sur des principes. Par ailleurs, sa créativité est précoce, aussi serait-il souhaitable de l'orienter vers une activité artistique ou de création, tels que le dessin, le chant, ou le théâtre, afin qu'il ne s'éparpille pas.

Qu'est-ce que j'aime ? :

Loris aime le contact avec les autres, parler, chanter, rire, être apprécié et reconnu : il possède foncièrement le sens du bonheur. Créer, imaginer, observer, inventer sont ses plaisirs quotidiens. Dans le domaine sentimental, c'est un partenaire charmant, fin, diplomate, même s'il lui arrive parfois de s'enflammer. Il a également besoin d'être admiré et entouré affectivement. Plutôt sensuel et appréciant les plaisirs de ce monde, il peut lui arriver d'être faible devant les tentations, alors qu'il se montre lui-même plutôt jaloux.


 
Re: Signification latine des prénoms !   
6 Juil. 2010, 11h13
Ouragan
   Loris doit être un lointain cousin de ''laureus'', la couronne de laurier, symbole de l'empire, de la réussite et de l'excellence.
En sont issus également tous les dérivés de Laure.

 
Re: Signification latine des prénoms !   
6 Juil. 2010, 11h25
FRANCO56
Membre Confiance

 26 ans, Rennes
 
143 quizz   39 sujets

Inscrit le 2 Mai 2010
6291 msgs
   guillem c' est le prénom du fils de ma prof de latin

moi françois:

Sens, origine et diffusion du nom [modifier]
François est un prénom français masculin et une forme ancienne du mot Français, dont il partage l'origine latine et germanique. Le passage du gentilé au nom de baptême est historiquement lié à la canonisation de François d'Assise.

Étymologie - François, Francia, Frank [modifier]
François est l'homologue en français du latin médiéval Franciscus, « de France »[1], lequel suit lui-même le germanique frankisk[2] et a donné par ailleurs la forme savante Francisque. C'est un dérivé de France, anciennement Francie, du bas-latin Francia dont le sens premier est « pays des Francs »[3]. Il renvoie par là au bas-latin Francus, nom de peuple emprunté à l'ancien bas-francique Frank[4] et aussi nom commun signifiant « homme libre », d'où provient le français franc, franche[5].

L'étymologie fait ainsi de François (et du Français) « l'homme de France », soit au sens premier « l'homme du pays des Francs » ou encore « l'homme du pays des hommes libres ».

Histoire - François, Francesco, Français [modifier]
Si le mot, sous la forme initiale franceis, est attesté en français dès le XIe siècle[1], son usage comme nom de personne est plus tardif : c'est au XIIIe siècle qu'il apparaît, d'abord sous la forme italienne Francesco, dans certaines régions d'Italie en relations d'échanges avec la France. Il connaît à partir de là une expansion qui reflète celle de la popularité de François d'Assise[6]. On sait que celui-ci naquit et fut baptisé Giovanni en l'absence de son père, lequel ne voulait pas de ce prénom : de retour, il fit appeler son fils Francesco, « petit Français », en hommage au pays où il menait de fructueuses affaires et qui était aussi, croit-on, celui de sa femme, Dame Pica[7]. Plus tard, la réputation grandissante du saint et l'influence des Franciscains assurèrent le succès du nom bien au-delà de sa terre natale.

En France, c'est le rayonnement de la culture italienne au XVe siècle qui favorisa son adoption dans la noblesse, puis dans le peuple. En moins de cent ans, il se hissa au rang des prénoms les plus courants ; porté par des saints (François de Paule, François de Sales), des souverains (comme dans les dynasties voisines : Lorraine, Saint-Empire, Autriche, Modène, Deux-Siciles), des écrivains (Villon, Rabelais, Malherbe, La Rochefoucauld, Fénelon, Voltaire, Chateaubriand), des musiciens (Couperin), des peintres (Boucher), des hommes politiques (Arago, Mitterrand), il resta près de quatre siècles durant parmi les dix prénoms les plus donnés[6].

Au XVe siècle, la graphie François est commune au gentilé et au nom de personne, qui se prononcent encore tous deux [fʁɑ̃.swɛ] (« fransouè ». Mais pour le premier et suivant une tendance globale et ancienne dans l'usage populaire, la prononciation [fʁɑ̃.sɛ] (« fransè », qui se diffuse particulièrement à partir du XVIe siècle, tend au XVIIe siècle à prévaloir et devient au XVIIIe siècle d'usage général. Parallèlement le prénom conserve la prononciation antérieure qui devient [fʁɑ̃.swa] (« fransoua » à la fin du XVIIIe siècle. Ces évolutions divergentes se traduiront tardivement dans l'écriture : ce n'est qu'avec l'orthographe moderne appliquée à partir de l'édition de 1835 du dictionnaire de l'Académie française que l'on pourra distinguer, à l'écrit comme à l'oral, Français et François[1].


 
Forum Latin | Haut de page

Quizz.biz est financé par la publicité, celle-ci permet de vous offrir du contenu gratuitement.
Merci de désactiver votre Adblock, ou de voir comment nous aider
en nous contactant à julien@quizz.biz