Quizz.biz est un service gratuit financé par la publicité.
Pour nous aider et ne plus voir ce message :

Psychologie clinique  

créé par Fabien39 le 16 Juil. 2013, validé par nicoldy
Niveau difficile (47% de réussite)    10 questions - 452 joueurs
Les définitions de quelques termes fréquemment utilisés en psychologie clinique.
 
1
Lorsque le discours du patient est émaillé de sons, de phrases, de mots hors de propos, on parle alors de :
   
   
   
2
Lorsque le langage du patient est totalement hermétique et incohérent, on parle alors de :
   
   
   
3
Il s'agit d'une forme d'expression caractérisée par une augmentation du débit verbal et une articulation défectueuse qui rend la compréhension difficile, on parle de :
   
   
   
Quizz.biz est un service gratuit financé par la publicité.
Pour nous aider et ne plus voir ce message :
4
Lorsque quelqu'un développe sa pensée et s'en échappe de plus en plus pour arriver à autre chose, sans qu'il n'y ait de retour au point de départ, on parle de :
   
   
   
5
Ce symptôme correspond à une idée qui assiège le psychisme du patient, qui le prend en otage. Ce sont des idées, des pensées qui on un certain nombre de caractères récurrents, qui sont ressentis comme pénibles par le sujet, on parle de :
   
   
   
6
Il s'agit d'une incapacité d'origine psychique de maintenir un comportement et une activité adaptée aux besoins élémentaires du sujet, on parle alors de :
   
   
   
7
Il s'agit d'une histoire fantasque extraordinaire racontée par le sujet comme si c'était quelque chose qui lui était réellement arrivé, on parle alors de :
   
   
   
8
Lorsque quelqu'un prend ses rêves pour la réalité. C'est-à-dire que le sujet accorde une valeur de vérité à son vécu imaginatif, on parle de :
   
   
   
9
L'hypovigilance, c'est une diminution de la vigilance qui est pathologique en dehors du sommeil. Lequel de ces stades est le moins grave sachant que le coma est le degré le plus élevé ?
   
   
   
10
Dans la désorientation temporo-spatiale :
   
   
   
Quizz.biz ne certifie pas l'exactitude des réponses, contactez Fabien39 !

Que penses-tu de ce Quiz ?
Si vous souhaitez réagir à ce quizz, créez votre compte ou connectez-vous !

Tous les commentaires (13)
3    1    0    0   
Passionnant !


15 avril 2018




10 avril 2016
Bon quizz,mais combien de termes que je ne connais pas,me sont enfin expliqués,le record serait de s'en souvenir!!!


27 juillet 2013
Très intéressant, mais il est étrange que les commentaires de l'auteur se soient retrouvés dans les notations. Un bug sans doute...Confusion quizesque!


16 juillet 2013
Question 10, Dans la désorientation temporo-spatiale :
Il y a une incapacité pour le sujet qui en est atteint de se repérer par rapport au temps et à l’espace.


15 juillet 2013
Question 9, L'hypovigilance, c'est une diminution de la vigilance qui est pathologique en dehors du sommeil. Lequel de ces stades est le moins grave sachant que le coma est le degré le plus élevé ?
Les 4 stades dans l'ordre et expliqués :
L’obtusion : état de somnolence (ralenti les difficultés de compréhension).
La confusion : baisse importante de la vigilance. Le patient confus est désorienté dans le temps et dans l’espace. Il a un trouble du jugement, du raisonnement, de l’attention (différent de la vigilance). Le patient confus à une vigilance fluctuante, il a un trouble de la mémoire de fixation c'est-à-dire qu’il oubli à mesure.
La stupeur : (on emploi aussi l’adjectif stuporeux) diminution très importante de la vigilance et les opérations mentales sont arrêtées. Le patient ne parle pas, il donne l’impression de ne plus penser, il est dans un état de mutisme. Il y a une indifférence affective.
Le coma : plus du tout de vigilance et une perte totale de la conscience. Il y a une absence plus ou moins complète de réactivité notamment à la douleur.


15 juillet 2013
Question 7, Il s'agit d'une histoire fantasque extraordinaire racontée par le sujet comme si c'était quelque chose qui lui était réellement arrivé, on parle alors de ?
La petite enfance fabule, c’est normal.

On parle de fabulation chez des patients qui ont un déficit de la mémoire des faits récents (antérograde).


15 juillet 2013
Question 5, Ce symptôme correspond à une idée qui assiège le psychisme du patient, qui le prend en otage. Ce sont des idées, des pensées qui ont un certains nombres de caractères récurrents, qui sont ressentis comme pénibles par le sujet, on parle de ?
Elles occupent une part importante de la pensée du patient et sont souvent invalidantes.


15 juillet 2013
Question 4, Lorsque quelqu'un développe sa pensée et s'en échappe de plus en plus pour arriver à autre chose, sans qu'il n'y ait de retour au point de départ, on parle de ?
Dans la pensée tangentielle il n'y a pas de retour au point de départ contrairement à la prolixité circumlocutoire où les patients tournent en rond pour revenir au point de départ.


15 juillet 2013
Question 3, Il s'agit d'une forme d'expression caractérisée par une augmentation du débit verbal et une articulation défectueuse qui rend la compréhension difficile, on parle de ?
Remarquable dans les états d’hyperémotivité.


15 juillet 2013
Question 2, Lorsque le langage du patient est totalement hermétique et incohérent, on parle alors de ?
on le retrouve dans le syndrome dissociatif (ressemble à la glossolalie).


15 juillet 2013
Question 1, Lorsque le discours du patient est émaillé de sons, de phrases, de mots hors de propos, on parle alors de ?
On parle de coprolalie (avec des propos orduriers). C’est évocateur d’une activité délirante.


15 juillet 2013