se connecter   + Créer un Quizz
Répliques cultes de ''Les Tontons flingueurs'' (scène de la cuisine)
 

Répliques cultes de ''Les Tontons flingueurs'' (scène de la cuisine)  

créé par Donauesch… le 10 Déc. 2015
Niveau facile (86% de réussite)    16 questions - 541 joueurs
Quiz sur la scène de la cuisine dans "Les Tontons flingueurs" pour ceux qui ont vu ce film. Retrouvez les phrases prononcées par Lino Ventura (Fernand Naudin), Francis Blanche (Maître Folace), Bernard Blier (Raoul Volfoni), Jean Lefebvre (Paul Volfoni) et Robert Dalban (Jean).
 
1
(F. Blanche) : Charmante soirée, n'est-ce pas ? Vous savez combien ça va nous coûter ? 2 000 francs nouveaux. 
(L. Ventura) : Y'en a qui gaspillent et y'en a d'autres qui collectent ! Qu'est-ce que vous dites de ça, hein ? 
(R. Dalban) : Faudrait encore ------------------, ils partent bien ceux-là !
(F. Blanche) : Charmante soirée, n'est-ce pas ? Vous savez combien ça va nous coûter ? 2 000 francs nouveaux.
(L. Ventura) : Y'en a qui gaspillent et y'en a d'autres qui collectent ! Qu'est-ce que vous dites de ça, hein ?
(R. Dalban) : Faudrait encore ------------------, ils partent bien ceux-là !
   
   
   
2
(L. Ventura) : Voilà vos encaissements en retard aggravés d'une amende... Les Volfoni ont essayé de me flinguer, oui Maître ! 
(F. Blanche) : C'est pourtant pas leur genre ! 
(L. Ventura) : Et ben ça prouve qu'ils ont changé de genre. Voilà ! 
(R. Dalban) : Quand ça change, ça change. Faut jamais se laisser démonter ! 
(F. Blanche) : Vous croyez qu'ils oseraient venir ici ? 
(L. Ventura) : ------
(L. Ventura) : Voilà vos encaissements en retard aggravés d'une amende... Les Volfoni ont essayé de me flinguer, oui Maître !
(F. Blanche) : C'est pourtant pas leur genre !
(L. Ventura) : Et ben ça prouve qu'ils ont changé de genre. Voilà !
(R. Dalban) : Quand ça change, ça change. Faut jamais se laisser démonter !
(F. Blanche) : Vous croyez qu'ils oseraient venir ici ?
(L. Ventura) : ------
   
   
   
3
(B. Blier) : Bougez pas ! ... Les mains sur la table ! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un ------------------ et des flingues de concours. 
(R. Dalban) : Si ces messieurs veulent bien me les confier...
(B. Blier) : Quoi ?
(R. Dalban) : Allons vite messieurs ! Quelqu'un pourrait venir, on pourrait se méprendre et on jaserait... Nous venons déjà de frôler l'incident.
(B. Blier) : Bougez pas ! ... Les mains sur la table ! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un ------------------ et des flingues de concours.
(R. Dalban) : Si ces messieurs veulent bien me les confier...
(B. Blier) : Quoi ?
(R. Dalban) : Allons vite messieurs ! Quelqu'un pourrait venir, on pourrait se méprendre et on jaserait... Nous venons déjà de frôler l'incident.
   
   
   
Quizz.biz est financé par la publicité, celle-ci permet de vous offrir du contenu gratuitement.
Merci de désactiver votre Adblock, ou de voir comment nous aider
en nous contactant à julien@quizz.biz
4
(J. Lefebvre) : J'te disais que cette démarche ne s'imposait pas. Au fond maintenant, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d'action. L'époque serait aux tables rondes et à la détente, hein ? Qu'est-ce que t'en penses ? 
(L. Ventura) : J'dis pas non.
(B. Blier) : Mais dis donc, on est tout de même pas venu pour ----------------- !
(J. Lefebvre) : J'te disais que cette démarche ne s'imposait pas. Au fond maintenant, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d'action. L'époque serait aux tables rondes et à la détente, hein ? Qu'est-ce que t'en penses ?
(L. Ventura) : J'dis pas non.
(B. Blier) : Mais dis donc, on est tout de même pas venu pour ----------------- !
   
   
   
5
(J. Lefebvre) : Pourquoi pas ! Au contraire, les tâches ménagères ne sont pas sans noblesse ; surtout parce qu'elles constituent le pas vers des négociations fructueuses, hein ? ... Merci. 
(L. Ventura) : Maître Folace, vous devriez planquer les motifs de fâcher ! 

(Une jeune fille vient chercher du whisky et attrape quelques billets.) 

(F. Blanche) : ---------------------------- !
(J. Lefebvre) : Pourquoi pas ! Au contraire, les tâches ménagères ne sont pas sans noblesse ; surtout parce qu'elles constituent le pas vers des négociations fructueuses, hein ? ... Merci.
(L. Ventura) : Maître Folace, vous devriez planquer les motifs de fâcher !

(Une jeune fille vient chercher du whisky et attrape quelques billets.)

(F. Blanche) : ---------------------------- !
   
   
   
6
(J. Lefebvre) : L'alcool à cet âge-là... enfin ! 
(L. Ventura) : Non mais c'est un scandale ! 
(B. Blier) : Nous par contre, on est des adultes... On pourrait peut-être s'en faire un p'tit, hein ! ? 
(L. Ventura) : Ça, le fait est ! Maître Folace ? 
(F. Blanche) : Seulement le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu'est-ce qu'on fait, --------------------------- ? Ça va rajeunir personne !
(J. Lefebvre) : L'alcool à cet âge-là... enfin !
(L. Ventura) : Non mais c'est un scandale !
(B. Blier) : Nous par contre, on est des adultes... On pourrait peut-être s'en faire un p'tit, hein ! ?
(L. Ventura) : Ça, le fait est ! Maître Folace ?
(F. Blanche) : Seulement le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu'est-ce qu'on fait, --------------------------- ? Ça va rajeunir personne !
   
   
   
7
(B. Blier) : Ah ! Nous v'là sauvés ! 
(F. Blanche) : Sauvés... faut voir ! 
(R. Dalban) : -------------------------------- ! ?
(B. Blier) : Ah ! Nous v'là sauvés !
(F. Blanche) : Sauvés... faut voir !
(R. Dalban) : -------------------------------- ! ?
   
   
   
8
(J. Lefebvre) : Pourquoi vous dites ça ? Il a pourtant l'air honnête ! 
(L. Ventura) : Sans être franchement malhonnête, au premier abord, comme ça, il a l'air assez curieux. 
(F. BLanche) : Y date du mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a dû arrêter la fabrication : y a des clients qui devenaient ---------------------, alors ça faisait des histoires !
(J. Lefebvre) : Pourquoi vous dites ça ? Il a pourtant l'air honnête !
(L. Ventura) : Sans être franchement malhonnête, au premier abord, comme ça, il a l'air assez curieux.
(F. BLanche) : Y date du mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a dû arrêter la fabrication : y a des clients qui devenaient ---------------------, alors ça faisait des histoires !
   
   
   
9
(B. Blier) : Faut reconnaître, --------------------------
(B. Blier) : Faut reconnaître, --------------------------
   
   
   
10
(J. Lefebvre) : Vous avez raison, il est curieux ! 
(L. Ventura) : J'ai connu une Polonaise ---------------------------------------- ! Faut quand même admettre, c'est plutôt une boisson d'homme.
(J. Lefebvre) : Vous avez raison, il est curieux !
(L. Ventura) : J'ai connu une Polonaise ---------------------------------------- ! Faut quand même admettre, c'est plutôt une boisson d'homme.
   
   
   
11
(B. Blier) : Tu sais pas ce qu'il me rappelle ? Cette espèce de drôlerie qu'on buvait dans une p'tite taule de Biénoa, pas très loin de Saïgon... Les volets rouges... et la taulière, une blonde commack... Comment qu'elle s'appelait, nom de dieu ?
(L. Ventura) : -------------------------------
(B. Blier) : T'as connu ! ?
(B. Blier) : Tu sais pas ce qu'il me rappelle ? Cette espèce de drôlerie qu'on buvait dans une p'tite taule de Biénoa, pas très loin de Saïgon... Les volets rouges... et la taulière, une blonde commack... Comment qu'elle s'appelait, nom de dieu ?
(L. Ventura) : -------------------------------
(B. Blier) : T'as connu ! ?
   
   
   
12
(J. Lefebvre) : J'y trouve un goût de ----------------.
(F. Blanche) : Y en a !
(J. Lefebvre) : J'y trouve un goût de ----------------.
(F. Blanche) : Y en a !
   
   
   
13
(B. Blier) : Ben c'est devant chez elle que Lucien le Cheval s'est fait dessouder. 
(L. Ventura) : Et par qui, hein ? 
(B. Blier) : Bah, v'la que j'ai plus ma tête ! 
(L. Ventura) : Par Teddy de Montréal, un fondu qui travaillait ---------------------------------
(B. Blier) : Toute une époque !
(B. Blier) : Ben c'est devant chez elle que Lucien le Cheval s'est fait dessouder.
(L. Ventura) : Et par qui, hein ?
(B. Blier) : Bah, v'la que j'ai plus ma tête !
(L. Ventura) : Par Teddy de Montréal, un fondu qui travaillait ---------------------------------
(B. Blier) : Toute une époque !
   
   
   
14
(F. Blanche) : D'accord, d'accord, je dis pas qu'à la fin de la guerre, Jo le Trembleur, il avait pas un peu baissé ; mais n'empêche que pendant les années terribles, sous l'Occup', il butait à tout va ! Il a quand même décimé toute une division de Panzers ! Ah ! 
(B. Blier) : Il était dans les chars ? 
(F. Blanche) : Non ! ----------------------- ! Sois à ce qu'on t'dit !
(F. Blanche) : D'accord, d'accord, je dis pas qu'à la fin de la guerre, Jo le Trembleur, il avait pas un peu baissé ; mais n'empêche que pendant les années terribles, sous l'Occup', il butait à tout va ! Il a quand même décimé toute une division de Panzers ! Ah !
(B. Blier) : Il était dans les chars ?
(F. Blanche) : Non ! ----------------------- ! Sois à ce qu'on t'dit !
   
   
   
15
(B. Blier) : Mais j'ai pu ma tête ! J'ai pu ma... 
(F. Blanche) : Il avait son secret le Jo.
(B. Blier) : C'est où ? 
(R. Dalban) : À droite, au fond du couloir.

(F. Blanche) : 50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, -------------- Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoire qu'ils feraient mieux de fermer leur claque-merde.
(B. Blier) : Mais j'ai pu ma tête ! J'ai pu ma...
(F. Blanche) : Il avait son secret le Jo.
(B. Blier) : C'est où ?
(R. Dalban) : À droite, au fond du couloir.

(F. Blanche) : 50 kilos de patates, un sac de sciure de bois, -------------- Un vrai magicien ce Jo. Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoire qu'ils feraient mieux de fermer leur claque-merde.
   
   
   
16
(J. Lefebvre) : Vous avez beau dire... Y'a pas seulement que de la ------------, y'a aut' chose ! Ça serait pas des fois de la -----------------, hein ?
(L. Ventura) : Si, y en a aussi !
(J. Lefebvre) : Vous avez beau dire... Y'a pas seulement que de la ------------, y'a aut' chose ! Ça serait pas des fois de la -----------------, hein ?
(L. Ventura) : Si, y en a aussi !
   
   
   
Quizz.biz ne certifie pas l'exactitude des réponses, contactez Donaueschingen !

Que penses-tu de ce Quiz ?
Si vous souhaitez réagir à ce quizz, créez votre compte ou connectez-vous !

Tous les commentaires (14)
14    0    0    0   



20 décembre 2015
un film particulier! mais drôle


14 décembre 2015
A consommer sans modération.


13 décembre 2015
Toute une époque !


12 décembre 2015



11 décembre 2015



11 décembre 2015
Un vrai régal, merci


11 décembre 2015



11 décembre 2015



10 décembre 2015
"Donau, mon petit... Je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la Pampa, parfois rude, reste toujours courtois mais la vérité m'oblige à te le dire : ton génie commence à me les briser menu"!! (Max le menteur)

 
10 décembre 2015
C'est vrai Monsieur Ned ? C'est vraiment un honneur de vous les briser menu ! ... Merci pour ce compliment !

10 décembre 2015
Un vrai morceau d'anthologie !

 
10 décembre 2015
surtout la Q5!! ;)
 
10 décembre 2015
Culte ! :-)

10 décembre 2015
T'as repris le flambeau ! https://www.quizz.biz/quizz-706559.html


10 décembre 2015